Comparatif des types de 3ème pilier

Plusieurs organismes commercialisent le 3ème pilier : Les banques et les assurances. Ils sont tous les deux gérés par la FINMA (l’autorité fédérale de surveillance des marchés financiers).


 BANQUE
3ème pilier lié (3a)
ASSURANCE
3ème pilier lié 3a
ASSURANCE
3ème pilier libre 3b
DuréeJusqu'à l'âge de la retraiteJusqu'à l'âge de la retraiteLibre
Résiliation anticipéePossible selon certaines conditions légalesPossible selon certaines conditions légalesPossible
Montant maximum des primes

Limité au montant maximum déductible des impôtsLimité au montant maximum déductible des impôtsLibre
Déductions fiscalesDéduction du revenu imposable :
-Avec 2ème pilier : max. 6'826 CHF/an
-sans 2ème pilier : 20% du revenu net d'exploitation au max. 34'128 CHF/an
Déduction du revenu imposable :
-Avec 2ème pilier : max. 6'826 CHF/an
-sans 2ème pilier : 20% du revenu net d'exploitation au max. 34'128 CHF/an
Déduction du revenu imposable mais selon les cantons
Imposition pendant la durée du contratPas d'impositionPas d'impositionImpôts sur les valeurs de rachat en tant que fortune
Imposition à la sortie du capitalImposition en tant que revenu à un taux réduitImposition en tant que revenu à un taux réduitPas d'imposition
RémunérationTaux fixe ou fonds de placementTaux technique garanti à la signature du contrat + excédentsTaux technique garanti à la signature du contrat + excédents
Clauses bénéficiairesEn partie prescrite par la loiEn partie prescrite par la loiLibre choix
Mise en gagePour l'acquisition d'un logement en résidence principalePour l'acquisition d'un logement en résidence principalePour l'acquisition d'un logement en résidence principale
En cas d'incapacité de gainPas d'exonérationAprès un délai d'attente, la compagnie paye les primes à votre placeAprès un délai d'attente, la compagnie paye les primes à votre place
En cas de décèsLes bénéficiaires touchent ce qui a été versé sur le contratLes bénéficiaires touchent le capital prévu lors de la signature du contratLes bénéficiaires touchent le capital prévu lors de la signature du contrat

Dans le 3ème pilier commercialisé par les assurances, il faut différencier le pilier lié 3a et le pilier libre 3b. Les principales différences se situent au niveau de l’imposition, de la durée du contrat, des clauses bénéficiaires ainsi que du choix de l’investissement des fonds. Pour en savoir plus, rendez-vous sur la page du Troisième Pilier.

Le 3ème pilier assurance offre un bon compromis entre l’épargne, le risque et la prestation garantissant ainsi un capital élevé.

 

Actualités Troisième pilier

Coronavirus : est-il possible de souscrire à un 3ème pilier à distance ?

Alors que le Covid-19 continue de contaminer les citoyens du monde entier, les gouvernements de tous les pays ont limité les déplacements de la population pour tenter d’enrayer sa propagation. Les entreprises n’ont donc pas eu d’autre choix que de s’adapter à à la situation et de trouver de nouvelles façons de travailler. C’est ce…

Pourquoi les femmes doivent faire plus attention à leur prévoyance que les hommes ?

Rassurez-vous, ce titre volontiers provocateur n’appelle aucun sexisme de notre part. Comme les médias généralistes, nous souhaitons nous aussi pointer du doigt des conditions inégales en matière de prévoyance et de retraite pour les femmes. Et nous en profitons pour dévoiler des solutions à mettre en place pour combler cet écart.

Qui se cache derrière notre site troisiemepilier.ch ?

En visitant notre site, vous vous êtes peut être demandé qui pouvait bien se cacher derrière le nom de domaine et comment fonctionne troisiemepilier.ch. Votre interrogation est bien légitime, et dans un souci de transparence, nous allons vous présenter l’envers du décor. La création, la maintenance et le référencement du site Le site troisiemepilier.ch a…

Frontaliers : pourquoi vous devriez souscrire un 3ème pilier (oui, c’est toujours possible)

Le 1er janvier 2021, la loi fédérale du 16 décembre 2016 sur la révision de l’imposition à la source du revenu sera mise en application. Cette loi impose, entre autres, que les travailleurs étrangers ne puissent plus demander une procédure de rectification de l’imposition à la source via une demande de taxation ordinaire ultérieure.