Répondus
0
0

Bonjour,

Je suis frontalier et j’ai contracté il y a quelques années un prêt in fine lié à un 3ème pilier a. Aujourd’hui j’ai des difficultés financières et j’ai décidé de vendre mon appartement.
La banque me dit la vente de l’appartement entrainera automatiquement la résiliation du 3ème pilier et en rapatriera le montant pour solder le prêt. La société qui détient le 3ème pilier me dit que la vente entrainera seulement l’annulation du nantissement de ce 3ème pilier et que celui-ci restera actif et payable jusqu’à la date prévue, 2041.
Qui a raison ?

D’autre part j’ai lu que je peux simplement arrêter de verser des fonds sur ce 3ème pilier sans autre répercussion que la perte de ses avantage financiers, il restera actif avec les fond actuels jusqu’à son échéance.
Est-ce vrai ?

Merci
Salutations

Très bonne réponse
0
0

Bonjour,

Le nantissement d’un produit d’assurance-vie comme le 3ème pilier constitue une garantie pour la banque : en cas de non-paiement ou de décès, c’est la banque qui est bénéficiaire du contrat, elle va donc récupérer l’argent du contrat pour rembourser la dette.

Aujourd’hui, si vous décidez de vendre votre bien immobilier, le vante va permettre de rembourser la datte (la partie amortissable et la partie in fine). La garantie de votre 3ème pilier n’a plus lieu d’être, ce qui veut dire que la banque va annuler le nantissement et vous restituer la police originale de votre contrat.

Votre contrat n’a pas besoin d’être résilié, vous le récupérerez comme n’importe quel contrat 3ème pilier. Vous pourrez continuer à verser dessus tout en touchant le montant garanti prévu en 2041.

Assurez-vous donc que la banque ne demande pas la résiliation du contrat pour rembourser le prêt. La vente du bien doit suffire pour rembourser la totalité de la dette.

Showing 1 result
Votre réponse

Veuillez en premier pour continuer.